Les aventuriers de la charte perdue

Tous les contes, les vrais, les archaïques, les épiques, avec quête, épreuves et intitiation, intègrent le principe sacré de la règle de 3. Chez Argemmios, nous n’aurons pas dérogé à cette règle. Mais laissez-moi vous narrer la chose façon gamer, le parallèle est trop judicieux pour que je vous l’épargne :p.

Il était une fois de jeunes aventuriers niveau 1, vaguement casual, qui décidèrent de se regrouper pour évoluer ensemble dans le monde impitoyable de l’édition (un monde hanté par de grosses guildes remplies d’ubber et autres hardcore).

Ils avaient trouvé le nom de leur future guilde, le blason qui ornerait leur bannière, mais manquaient d’idées pour le tabard d’uniforme de leur futurs enfants de papier, aucun d’eux ne possédant des compétences de couturier ou de styliste. Tout ce qu’ils savaient, c’était qu’ils ne voulaient pas faire « comme tout le monde » tout en souhaitant que leur progéniture ait l’air « classe » (le premier qui montre ce billet à ma fille de 13 ans est un internaute mort).

Un PNJ leur donna donc la quête « concevoir sa charte graphique ». Se fiant à ses indications, ils suivirent la jolie flèche dorée qui clignotait sur leur radar et atteignirent ainsi la maison d’une styliste réputée.

Celle-ci leur montra un premier modèle, puis un suivant qui s’inspirait du blason de la jeune guilde. L’idée séduisit.

Hélas, à l’usage et dès la parution du second titre, il s’avéra que cette charte créait la confusion. Les gens mélangeaient allègrement les piles quand celles-ci se trouvaient côte à côte. Se fiant à la découpe, ils croyaient que le second titre était un second tome, suite du premier titre (alors même que le nom de l’auteur différait).

Une alarme clignota : la quête menaçait d’échouer. Alors, aussi vite que possible, les aventuriers se précipitèrent chez Docteur Maz (un biclassé styliste-soigneur). Par respect pour son estimée consoeur, Docteur Maz tenta de préserver autant d’éléments que possible de la charte qu’elle avait conçue. Ce qui fit que ceci devint cela :

Peu après, il s’avéra que la police choisie pour le logo, trop graphique, était difficile à lire pour certaines personnes (et en plus, il s’avéra aussi qu’elle n’était pas libre de droits pour un usage commercial). On s’empressa donc d’en changer.

Les jeunes aventuriers se croyaient sur le point d’aboutir. Ils firent même fabriquer un vêtement protecteur pour recouvrir les tabards des deux premiers livres, afin que ceux-ci aient le même aspect que leurs cadets (et le nom de ce vêtement est… est…? Non, pas chaussette ! C’est jaquette ! Tous ceux qui ont trouvé gagnent un niveau). Très fiers, ils vinrent rendre leur quête au PNJ. Mais il découvrirent avec stupeur qu’il y avait une suite : faire valider la charte par toute une série de PNJ libraires.

S’ouvrirent alors plusieurs quêtes secondaires :

1) réduire le cristal du logo, jugé trop grand,
2) déplacer le bloc « titre + nom de l’auteur ». Car placé en bas = pas bon (surtout quand les livres sont exposés sur un présentoir vertical au sein duquel le livre du premier plan cache le bas du livre placé derrière)

Il fallut donc retourner voir Docteur Maz pour qu’il procède aux ablations et déplacements qui s’imposaient. Etudier avec lui tout un tas de chartes utilisées par les autres guildes, pour essayer de comprendre ce qui fonctionnait, ce qui pouvait correspondre aux jeunes aventuriers (tous niveau 2, désormais, puisqu’ils avaient trouvé le mot jaquette) tout en essayant de conserver un minimum de leur intention première : ne pas faire comme tout le monde (sauf que parfois, il faut, au moins un minimum). Ce qui mena à ça :

On dit que la troisième fois est la bonne. Espérons que la nouvelle charte, qui entrera en application dès le 1er janvier 2011, permettra enfin l’aboutissement de cette noble quête (quelque peu épuisante, il faut bien l’avouer).

Et tous ceux qui sont parvenus au terme de cette lecture sans s’égarer dans l’entrepôt 13… passent niveau 3.

Advertisements

A propos argemmios

Auteur de Fantasy et de Fantastique, maintenant et à jamais. Anthologiste, aussi, puis éditrice depuis la création des éditions Argemmios : http://www.argemmios.com Parce que l'Histoire et les histoires, les grands mythes, le folklore, mes deux pieds dans la terre, mes mains enracinées aussi, et cet oeil qui a vu, ce corps qui a senti ce que la science ne sait pas.
Cet article, publié dans Concrètement..., Grandes joies et petites peines, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Les aventuriers de la charte perdue

  1. Oph dit :

    Tu veux dire qu’être de la jaquette fait gagner des niveaux ?
    Wouah. ^^

  2. Argemmios dit :

    J’espère que tu as apprécié les références glissées là exprès pour toi, au moins 😉

  3. Oph dit :

    C’est un peu trop meuporg pour moi… et puis mon père n’est pas ambidextre. 🙂

  4. Argemmios dit :

    Bon, pas grave, je filerai la chaussette à Kanux, il en a toujours l’usage :-p

  5. Tohril dit :

    Haha, le parallèle avec les jeux vidéos/JDR est génial !
    « Non, pas chaussette ! C’est jaquette ! Tous ceux qui ont trouvé gagnent un niveau » Référence à Naheulbeuk ?

    Sinon, pour revenir aux choses sérieuses, trouver son identité (que ce soit en matière d’image ou de son) demande du temps, des expériences…
    L’évolution de la charte graphique d’Argemmios est remarquable. Bravo !

  6. argemmios dit :

    Merci 🙂

    Et oui, c’est bien une référence à Naheulbeuk. 🙂

  7. Claire dit :

    Oh, j’ai donc la toute première mouture des Débris du chaudron, alors. C’est collector ! Snif 🙂 Emotion… Nostalgie…
    Et dédicacée par Nathalie en prime (au salon de Nogent sur Oise. Un joli souvenir de 2009. :-))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s