BonSens versus BitLit

Entendu aux Imaginales, un badaud (empli de sagesse car trisomique) déclarer, en découvrant le fascicule intitulé Jeanne d’Arc contre le Maître des Vampires :
 » Ça se peut pas, elle est morte !… »

Publicités
Cet article, publié dans Brèves du dimanche, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour BonSens versus BitLit

  1. Oph dit :

    Un vampire aussi, c’est mort, non ?
    Donc ça s’peut, d’abord !
    — Même pas !
    — Si-euh !
    — Même pas !
    […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s