Mais comment en est-on arrivé là ?

Franchement, il y a des jours où on se le demande, quand on se retrouve harcelé par des dizaines de mails, en train de se battre avec une imprimante ou de pester devant les aléas d’un ordinateur caractériel… La passion fait parfois faire des choses étranges.

Au début, il n’y avait qu’un grand amour pour les romans fantastiques et vampiriques. Une petite flamme qui, au fil des ans, s’est mise à grandir. Internet ayant bouleversé nos vies, il a aussi permis de faire des rencontres avec d’autres passionnés de ce genre, une petite communauté sympathique, toujours fidèle les soirs moribonds.

Et puis, un jour, l’idée est venue d’elle-même, s’imposant presque comme une évidence. Sans doute l’étincelle est-elle née d’une énième déception à la lecture d’un roman d’un grand éditeur. À moins que ce soit à cause du terrible constat que des fan fictions postées sur le net présentaient parfois plus d’intérêt qu’un roman largement distribué.

C’était cela que nous voulions encourager, cette graine de génie des auteurs francophones, ces textes qui parlaient à tous, dénués de grandiloquence, simples et efficaces, populaires au sens noble du terme.

Alors, on s’est dit : « Mouais, encore un doux rêve ! » Mais, malgré tout, on s’est renseigné à notre aise et on a fait un bilan de la situation, relevant les compétences de notre étrange petite communauté : une libraire, un auteur, des chroniqueuses de magazines, une petite génie de l’informatique et du graphisme, quelques illustrateurs en herbe… ma foi, peut-être serait-ce suffisant ? Alors, oui, on s’est lancé. Se battant avec les démarches administratives, les différents logiciels de publication, les aléas de l’impression et de la livraison… (d’ailleurs on se bat encore maintenant !)

On a pris des claques au début, c’est clair, mais comme tout bon vampire on s’est relevé de nos cendres, bien plus assuré et téméraire.

Alors, même si parfois, on en a marre devant les difficultés, les coups durs, les désillusions, au final, quand on tient le roman dans nos mains, notre bébé à tous, on se dit : « Rhooo… (oui on parle comme ça dans le caveau) il est beau … bon allez, on va en faire un autre ! » Et on retourne au fond de notre cercueil travailler courageusement, avec toujours une passion plus grandissante pour les belles histoires qui nous font rêver…

Advertisements

A propos petitcaveau

Maison d'édition spécialisée dans la publication de récits vampiriques
Cet article, publié dans Parcours, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Mais comment en est-on arrivé là ?

  1. isaguso dit :

    Sympa ce billet 🙂
    On sent toute la passion derrière (ça me donnerait envie de finir mon roman vampirique juste pour vous le soumettre :p)

  2. Bravo !
    Être passionné de ce qu’on fait, c’est se relever, se retrousser les manches, se remettre à l’ouvrage, c’est, malgré toutes les embuches, continué d’avancer…
    Bravo !
    🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s