En temps réel : ÀCP1

Ce billet est le premier d’une série « en temps réel », qui vous fera vivre au jour le jour toutes les étapes de la publication d’un livre, depuis son acceptation jusqu’à sa parution.

Quand je dis au jour le jour, si vous connaissez un tant soit peu le milieu de l’édition ou si vous avez lu ce billet, vous saurez que c’est pour le moins exagéré. Personne chez nous ne s’appelle Jack Bauer. Je vous communiquerai les infos en temps réel dans la mesure du possible, mais il pourra s’écouler des mois voire plus d’un an entre 2 étapes.
Bien évidemment, l’auteur du texte à paraître a donné son accord pour figurer dans ce feuilleton haletant.

Ceci posé, je vous donne le contexte.

Antoine Lencou a déjà publié, chez nous et ailleurs.
Chez nous, il a commis pour le moment 2 nouvelles en anthologie, et la novella Votre mort nous appartient en juin 2009.

Cela fait déjà un certain temps qu’il m’a envoyé la suite de Votre mort nous appartient, pour la collection Novella (je désignerai désormais ce texte par ses initiales : ÀCP – vous pouvez tenter de deviner le titre, mais il n’y a rien à gagner. Cela dit, pour la première lettre, c’est facile).
J’ai enfin trouvé le temps de lire ÀCP il y a un mois, je veux le publier, et Antoine est toujours d’accord pour que je le publie (ouf ! et ne rigolez pas, quand j’accepte un texte, j’ai toujours une appréhension que son auteur me dise « Ah ben finalement, non, j’ai changé d’avis / il est pris ailleurs. » C’est parfaitement stupide dans le cas d’un auteur déjà publié chez nous et qui n’a envoyé le texte qu’à nous, mais on ne se refait pas).

Problème qui n’en est pas forcément un : à l’heure actuelle, ÀCP est trop gros pour une novella. Il a plutôt la carrure d’un roman – pas très long, mais roman quand même. Qu’à cela ne tienne, nous avons une collection dédiée à ce format.
Mais si je dirige les novellas toute seule comme une grande, nous sommes 2 à nous occuper des romans. Il faut donc que mon associée lise et accepte également ce manuscrit – ce qui peut prendre du temps.
Si elle n’est pas convaincue, Antoine et moi tenterons d’en faire une novella, car je tiens à cette histoire.

Je vois ceux qui me connaissent un peu ou qui ont lu mon tout premier billet sur ce blog ricaner sous cape en pensant : C’est bien la peine de clamer partout qu’une novella, c’est pas juste une question de taille, que ça a son rythme propre, pour nous étaler devant les yeux comment tu joues des ciseaux sur un texte sans aucun scrupule.

Je sais, je sais. Vous avez bien raison de ricaner.
Mais à ma décharge, avec un autre de mes auteurs, je n’essaierais même pas.
Antoine est particulier de ce point de vue-là. Votre mort nous appartient, qui est notre plus longue novella jamais parue, existe en plusieurs versions, m’a-t-il appris quelques mois après sa parution. Version nouvelle à 40 000 signes, version qu’il m’avait envoyée à 250 000 signes, et plein d’autres intermédiaires.

Alors quoi, la novella qui ne peut-être qu’une novella sinon c’est pas bon… C’est bidon ? un mythe ? du vent ?

Que nenni.
Je pense que, dans ce cas précis, c’est lié au fait que tous les textes en question (Votre mort nous appartient, les 2 nouvelles en anthologie, ÀCP) prennent place dans le même contexte, l’univers futuriste d’Antoine, bourré (l’univers, pas Antoine) d’automates ménagers légèrement intrusifs. Du coup, chaque histoire ne présente qu’une facette de cet univers, et il (Antoine, cette fois) peut développer ou laisser de côté à loisir certains aspects d’un texte sans lui nuire pour autant.

Bref. ^^

Pour le moment, je peux juste vous dire que ÀCP est accepté et paraîtra chez GdE, soit en roman, soit en novella.

Si c’est en roman, ce ne sera pas avant 2013.
Si c’est en novella, pas avant 2012.

Eh oui, quand on vous dit que dans la micro-édition, il faut être patient, ce n’est pas juste pour faire son malin.

Donc prochain billet sur le sujet dans quelques jours, semaines ou mois, pour vous annoncer dans quelle collection ÀCP sera publié. 🙂

Édit : 2e épisode ici.

Publicités

A propos Menolly

Cocréatrice des éditions Griffe d'Encre en 2006, je dirige la collection Novella, et codirige les Romans avec Magali. Je suis également gérante de la société, webmastrice du forum, du site et de la boutique, correctrice, maquettiste, et chargée de la fabrication des livres griffés. Le repassage, par contre, c'est pas mon truc.
Cet article, publié dans Concrètement..., est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour En temps réel : ÀCP1

  1. isaguso dit :

    À Corps Perdu ?
    Oui bon ok, soumettre des propositions n’est pas le but du billet. Mais je n’y peux rien, je suis curieuse ^^
    (Et puis ça m’a empêché de ricaner :p)

  2. Lucie dit :

    Yeah ! C’est une bonne nouvelle ! (Heu… ou novelle ou roman ? C’est une bonne news, voulais-je dire ;-))

  3. Lucie dit :

    tout faux : Je voulais écrire « novella ou roman », bien sûr…

  4. Alice dit :

    Et moi qui voulait répondre « A Corps perdu » en première… Me suis fait doubler par Isaguso! ^^

  5. Antoine dit :

    @Lucie : merci m’dame 🙂
    @Isa et Alice : je ne dirai rien ! Euh… A cloche pied ? A contre poids ? (ben oui, je joue aussi ! ^^)

  6. isaguso dit :

    Je vois… En fait, c’est Meno qui a choisi le titre et elle ne te l’a même pas dit ^^
    Je trouvais qu’après « Votre mort nous appartient » l’idée d’un « corps perdu » était sympa. Mais ça pourrait être aussi « À corps pourri » ^^

  7. Menolly dit :

    En fait, si ça se trouve, je n’ai aucune idée du titre et je compte sur vos lumières pour en choisir un sympa. 😛

  8. Francis dit :

    Ashkénaze Cherche Prépuce est le second titre qui m’est venu, après Analyse en Composante Principale.
    Mais c’est un peu raciste, j’espère que ce n’est pas ça.

    D’ailleurs, je me rends compte qu’il y a un accent.

    À Cloche-Pied ? À Chaude Pisse (lettre à mes gonocoques) ? À Ce Point ?

  9. Yap dit :

    À *Cœur* Perdu ? (Harlequin, sors de ce corps !)
    À Contre-Pied ?

    Ou bien une dédicace : À Charles Pasqua ?

  10. Menolly dit :

    Je commence à avoir envie de rajouter une annexe au bouquin, avec toutes vos propositions…
    (Voyez-vous Antoine blêmir ? :P)

    Allez, je participe aussi : À Coccyx Pété ? À Cheval, Pépé ?

  11. Francis dit :

    A la Courte Paille ?

  12. Yap dit :

    À Chaque Pas/Pensée/Picoseconde ?
    À Cinq Pattes ?

    (Bon, je vais m’arrêter là 🙂 )

  13. Argemmios dit :

    Antoine a une passion pour les portes, alors je propose :

    À en Croire la Porte
    À Cinq Portes (vroum vroum)
    À Chêne Poussé
    À Clenche Permise
    ou encore, pour ceux qui ont franchi les Portes de la Mort :
    À Ceux Partis
    À Chair Pourrie (zombies inside)
    À Cadavre Puant
    Et enfin, plus philophique :
    À la Caverne de Platon

    Ou alors, en hommage aux enfants qui regardent Bob l’éponge :
    À Crevette et Plancton.

  14. marie-lé dit :

    A Contre Pétrie ?

    Version courte ou longue, voilà une excellente nouv… nov… rom…. excellente raison de se réjouir !

  15. Ping : En temps réel : ÀCP 2 | Métier : éditeur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s